Le contreplaqué : quels usages, avantages & inconvénients de ce bois pour le bricolage ?

Un contreplaqué est un panneau constitué de minces feuilles de bois obtenues par déroulage. Il affiche d’excellentes performances mécaniques et il est reconnu pour son cachet esthétique, sa facilité de travail et sa traçabilité. Tout cela fait de lui un matériau de référence, tant pour le design que pour la construction, la caisserie et la charpente marine. Pour en savoir plus sur le bois contreplaqué, ses avantages et inconvénients, son coût, son entretien.. Nous vous présentons toutes les caractéristiques de ce bois.

Définition et origine du bois contreplaqué

Si l’utilisation de minces feuilles de bois date de la plus haute Antiquité, la toute première fabrication industrielle de panneaux de feuilles croisées remonte à la seconde moitié du XIXe siècle. Le véritable envol du bois contreplaqué vers la France est cependant survenu lors de la Première Guerre mondiale. À cette époque, l’industrie aéronautique était grandement intéressée par ce matériau du fait qu’il offre d’excellentes performances mécaniques sans pour autant alourdir les avions.

Un contreplaqué est un matériau fabriqué entièrement à base de bois. Il se compose de minces lamelles de bois (aussi appelées plis ou placages) obtenues soit par tranchage, soit par déroulage, dont l’épaisseur va généralement de 0,8 à 4 mm et qui sont collées les unes sur les autres.

L’institut Technologique FCBA (Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement) délivre des agréments qui permettent de distinguer les différents types de contreplaqué, à savoir :

  • Le CTBS: contreplaqué d’intérieur standard
  • Le CTBH: contreplaqué supportant l’humidité de par son panneau d’aggloméré hydrofuge
  • Le CTBX: contreplaqué à usage extérieur grâce à sa colle hydrofuge
  • Le CTBI: contreplaqué profitant d’une excellente résistance au feu
  • Le CTBC: contreplaqué utilisé pour les travaux de coffrage de béton
planches de contreplaqué découpées

Aperçu visuel du bois contreplaqué

Un contreplaqué se distingue par la façon dont sont disposées les lamelles qui le composent. Lorsque l’on observe de plus près ce matériau, on constate immédiatement que ses lamelles sont toujours en nombre impair et que leur superposition est à fils croisés ou perpendiculaires. Le plus souvent, les placages sont placés symétriquement de part et d’autre de la lamelle du milieu. Cette dernière, aussi appelée « l’âme » du bois contreplaqué, est toujours plus épaisse que les autres.

c’est cette conception toute particulière qui est à l’origine de l’homogénéité et de la souplesse qui caractérise le contreplaqué.

La composition du bois contreplaqué

Comme nous vous l’avons précisé en haut, un contreplaqué est entièrement fait à base de bois. Parmi les essences les plus couramment utilisées pour sa fabrication figure principalement le peuplier. Pour cause, ce dernier a la particularité de s’adapter parfaitement à la méthode du déroulage. Il y a également le pin maritime, l’essence à laquelle les bois contreplaqués utilisés dans le bâtiment doivent leurs performances.

Un contreplaqué peut également être constitué de hêtre, de châtaignier, de merisier et bien sûr d’okoumé, une essence venue du Gabon. Soulignons que la toute première plaque de bois contreplaqué produite en France fut fabriquée avec ce dernier au début du XXe siècle.

Outre le bois, la colle est aussi l’un des composants du contreplaqué. C’est bien sûr elle qui permet l’encollage des différents placages de bois et garantit la résistance du matériau.

En termes de composition, le bois contreplaqué offre une infinité de possibilités. Néanmoins, parmi celles qui sont les plus courantes, on cite :

  • Le mono-essence : composé d’une seule essence de bois
  • Le combi : constitué d’une alternance de plis de deux essences différentes
  • Le twin : constitué de plis homogènes d’une seule essence et de parements d’une essence différente
planches épaisses de contreplaqué découpées

Quelles utilisations peut-on faire du bois contreplaqué ?

Le contreplaqué est utilisé pour ses qualités esthétique et décorative, sa planéité, sa meilleure conductivité thermique, ses performances d’isolation acoustique ainsi que sa résistance aux champignons et aux insectes… Tout cela lui vaut en effet d’être largement apprécié dans bien des domaines :

  • Construction : réalisation de toitures, de planchers, de revêtements extérieurs, de murs, de charpente, de bardage
  • Aménagement intérieur : création de cloisons décoratives, de décorations de salles
  • Menuiserie : le bois contreplaqué peut incorporer des matériaux isolants sous des placages d’essences décoratives. On l’emploie également dans la fabrication de meubles, de portes, d’habillages muraux
  • Transport : fabrication de revêtements pour les soutes à bagages ou pour les parois de minibus et de planchers, décorations et ameublement intérieurs
  • Nautisme : aménagement intérieur des bateaux et fabrication de coques
  • Emballage : fabrication de caisses

Quels sont les avantages du bois contreplaqué ?

Si le contreplaqué connaît aujourd’hui un franc succès, c’est grâce à la manière particulière dont il est conçu : composition à fils croisés. Celle-ci garantit isotropie, souplesse, homogénéité, résistance au feu, résistance à l’eau et stabilité dimensionnelle. À tout cela s’ajoutent les performances mécaniques qu’il hérite des essences utilisées dans sa fabrication. Ces performances lui permettent par conséquent un rôle structurel dans un bâtiment.

Le bois contreplaqué peut aussi être cintrable, notamment quand ses plis extérieurs sont plus épais que le pli central. Cette malléabilité permet dans ce cas au matériau d’autoriser des formes courbes et d’être agréable et facile à travailler.

Inversement au bois naturel, il ne se déforme ni sous l’effet de l’humidité ni sous l’effet de la chaleur, voilà pourquoi il est très prisé dans les constructions navales.

Un des points qui expliquent pourquoi ce produit suscite tant l’engouement est le fait qu’il offre une grande diversité de finitions selon les usages. Dérivé du bois brut, il est aussi un véritable ami de l’environnement. Non seulement il est constitué de bois provenant des forêts gérées durablement, mais son besoin énergétique de production est relativement faible comparativement aux autres matériaux de construction.

Qu’en est-il des inconvénients du bois contreplaqué ?

Même si la propriété stratifiée du bois contreplaqué présente un grand nombre d’avantages, celle-ci rend aussi le matériau poreux. L’eau risque par conséquent de l’endommager sérieusement s’il est exposé à des fuites durant une trop longue période.

Les caractéristiques techniques du bois contreplaqué

  • Masse volumique : varie entre 450 kg/m3 et 600 kg/m3 selon l’essence utilisée lors de la fabrication du contreplaqué
  • Taux d’humidité : oscille généralement entre 7% et 13%
  • Résistance : le bois contreplaqué dispose d’une grande résistance mécanique
  • Comportement hygroscopique : similaire à celui d’un bois massif
  • Caractère hydrofuge : certains contreplaqués sont hydrofuges, notamment les CTBH et CTBX
  • Caractère ignifuge : les contreplaqués CTBI résistent au feu
  • Souplesse VS Dureté : le contreplaqué est un matériau aussi souple que malléable
  • Facilité de découpe : le bois contreplaqué peut être découpé au laser
  • Association possible : films phénoliques, isolants thermiques ou phoniques
  • Coefficient de conductivité thermique : varie de 0,11 W/m.°C à 0,15 W/m.°C

Quelle est la provenance du bois contreplaqué ?

Peuplier, pin maritime, hêtre, châtaignier, merisier, okoumé… Toutes les essences utilisées dans la fabrication de contreplaqué proviennent des forêts certifiées et gérées durablement. Par conséquent, la production de ce matériau contribue activement à la préservation des forêts et donc de l’environnement.

Quel est le coût du bois contreplaqué ?

Le coût au m² d’un panneau de bois contreplaqué commence aux alentours de 15 € et peut grimper jusqu’à 50 et 70 € selon l’épaisseur que vous choisissez, mais également selon la qualité du matériau, sa résistance mécanique et au feu, son design ainsi que le type d’essence de fabrication utilisée.

Comment entretenir le bois contreplaqué ?

L’entretien du contreplaqué passe par son nettoyage quotidien, notamment avec une éponge imprégnée d’eau savonneuse. Après le nettoyage, il convient d’essuyer le matériau avec un chiffon propre et doux.

Dans le cas où vous seriez confronté à une tache de graisse ou d’autres résidus, vous pouvez alors remplir un vaporisateur avec un nettoyeur de dégraissage, puis vaporiser la zone tachée. Nous préconisons l’utilisation d’un papier vert si jamais vous ne parvenez pas à venir à bout des résidus ou taches tenaces. Cependant, vous devez agir délicatement pour ne pas trop fragiliser le contreplaqué.

Après vous être débarrassé des traces de graisse et des autres résidus, il est nécessaire de rincer le bois contreplaqué avec de l’eau. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à le laisser sécher.

Si vous désirez restaurer le lustre d’origine du contreplaqué, il est possible d’y parvenir en utilisant de l’huile de lin. Qui plus est, ce genre de traitement nourrit le matériau et le protège de l’humidité.

En ce qui concerne les bois contreplaqués en extérieur, l’application d’un saturateur incolore à base d’eau est conseillée. Cette huile acrylique monocouche vous permet de conserver l’aspect naturel de ce matériau en lui donnant un effet mouillé qui ne manquera pas de faire ressortir les veines du bois. Elle apporte de surcroît une protection anti-UV et hydrofuge.

Conclusion

Depuis son arrivée en France, le bois contreplaqué n’a cessé d’évoluer. Cette évolution est due à l’exploitation d’une essence particulièrement résistante et légère qui n’est autre que l’okoumé, l’innovation des processus de fabrication, l’amélioration continue de l’outil industriel, l’évolution des colles…

Aujourd’hui, ce dérivé du bois s’impose comme un matériau fiable, polyvalent et performant. Il sort du lot grâce à sa grande stabilité dimensionnelle et sa souplesse… De plus, sa fabrication ne se fait pas au détriment de l’environnement et son entretien s’effectue en toute simplicité.

Tout cela explique pourquoi on le retrouve aussi bien en aménagement intérieur qu’en structure de bâtiment, en agencement de bateaux, en caisserie…

Si vous désirez découvrir d’autres matériaux aussi intéressants que le bois contreplaqué, nous vous invitons à vous attarder sur nos guides matières disponibles sur notre site.

Configurateur sur-mesure

Découpez vos panneaux selon vos mesures. Commandez en ligne. Recevez vos pièces à la maison sous 48h.

Lancer ma découpe
  • Fabrication 100 % Française

  • Parc machines à la pointe de la technologie

  • Accédez à des matériaux pro de qualité

  • Assistance téléphonique dédiée sur site de production

  • Solution transport adaptée à votre commande dans un délai de 15 jours

  • Paiement sécurisé 3D Secure V2