Le MDF : quels usages, avantages & inconvénients de ce bois pour le bricolage ?

Plus facile à travailler que le bois massif et financièrement intéressant, le MDF tend à se généraliser pour l’aménagement des habitations et s’utilise sans modération dans l’industrie du meuble. Il s’agit ici d’un bois artificiel produit en panneaux qui se distingue par sa surface lisse sur les deux faces et s’accompagne de toute une palette d’avantages. Dans ce qui va suivre, nous allons vous en dire plus sur les particularités de ce matériau et les différents domaines dans lesquels son usage est courant. À tout cela s’ajoutent les détails quant à son coût et son entretien.

Définition et origine du MDF

MDF est avant tout un acronyme de l’appellation anglophone Medium Density Fiberboard qui signifie en français panneau de fibres à densité moyenne. Découvert aux États-Unis en 1966 suite à un incident technique et produit pour la première fois vers le milieu des années 70, ce matériau, aussi connu sous le nom de médium, tend dorénavant à se généraliser de par ses innombrables atouts.Techniquement, le MDF est un matériau composite constitué de fibres de bois et d’un liant synthétique. Avant que ces fibres ne soient reliées entre elles, elles font l’objet d’un triage minutieux, d’un lavage et d’un dépoussiérage. Une fois qu’elles sont encollées, le MDF ainsi obtenu subit une étape de séchage, de pression, de refroidissement et de stabilisation. L’étape finale jalonnant son processus de fabrication est son ajustement au format souhaité.

Aperçu visuel du MDF

Le MDF est un bois facilement reconnaissable par ses deux faces particulièrement lisses. Il se caractérise par l’homogénéité ainsi que l’uniformité de toute son épaisseur. Si, dans son état brut, il est de couleur brun foncé, il peut être teinté dans la masse pour ainsi se décliner en différents coloris : noir, vert, rouge, jaune, bleu, marron…

mdf medium bois bricolage

La composition du MDF

Le panneau de fibres à densité moyenne est une formation de bois feuillus ou résineux réduits en copeaux à l’aide d’une coupeuse-déchiqueteuse. 88% du bois qui le compose a été écorcé dans le but de réduire le taux de silice. Le MDF est aussi composé d’un mélange collant dont les principaux composants sont la colle ou le liant, le catalyseur. À tout cela s’ajoutent éventuellement d’autres adjuvants. C’est ce mélange qui permet aux fibres de bois de se lier entre elles et d’ainsi former le MDF.

Panneau de fibres à densité moyenne : pour quels usages ?

Le MDF est un bois qui connaît aujourd’hui un franc succès auprès des fabricants de meubles. Cela s’explique par le fait que ce matériau se révèle moins onéreux à l’achat, par ses qualités mécaniques et par la facilité de manipulation qu’il garantit. Il ne se fend pas facilement, ce qui améliore significativement la qualité des meubles produits : placards, bibliothèques, étagères, tables, etc.

Les adeptes du « faire soi-même » ou du DIY peuvent facilement laisser libre cours à leur imagination grâce au bois médium. Ils peuvent ainsi profiter du fait que ce matériau est très facile à travailler et à découper pour créer toute une panoplie de pièces décoratives très abouties à l’aide de simples basiques. Cela dit, le MDF est aussi un bois qui constitue un véritable atout en décoration d’intérieur, d’autant plus lorsqu’il est teinté dans la masse.

Par ailleurs, un panneau de fibres à densité moyenne ne manquera pas de sublimer les parquets contrecollés et les revêtements muraux, mais également les frises et les plinthes. Tout cela grâce à l’uniformité de toute la surface du MDF, contrairement aux bois naturels pouvant parfois comporter des fibres, des anneaux et des nœuds.

Quels sont les avantages du MDF ?

Contrairement au bois massif naturel qui comporte dans la plupart des cas des défauts, le MDF est isotrope, c’est-à-dire qu’il affiche les mêmes propriétés dans les 3 dimensions. Cette caractéristique lui permet ainsi d’être peint et personnalisé plus aisément.

Bien qu’il soit particulièrement dense, il se travaille facilement. Lors de sa découpe, il ne se fissure que très rarement. Tous ces points expliquent donc pourquoi le MDF fait partie des bois très plébiscités par les bricoleurs. Il constitue un véritable terrain de jeu où ces derniers pourront exploiter leur créativité.

Le MDF résiste également mieux aux changements de température et à l’humidité que les bois massifs. Ces derniers peuvent se déformer, se contracter ou se dilater suite à une variation de température ou à cause de l’humidité. Avec le temps, les dimensions d’un panneau médium demeurent constantes, toujours grâce à ses propriétés composites isotropes.

Le coût est aussi l’un des principaux avantages d’un panneau MDF. Celui-ci est moins onéreux que le bois massif et certains panneaux de fibres à densité moyenne. Son faible coût est dû aux bois utilisés lors de sa fabrication qui n’ont pas été utilisés par la filière du bois massif.

Soulignons en outre que le MDF peut être commercialisé sous format hydrofuge, laqué, ignifuge, cintré ou mélaminé.

Quels sont les inconvénients du MDF ?

Le bémol du MDF réside principalement dans la poussière qu’il produit au moment où vous le travaillez. Sachez que cette poussière peut s’avérer préjudiciable à votre santé. C’est pourquoi, quand vous bricolez avec du panneau médium, faites-le dans un lieu ouvert et ventilé sous peine d’inhaler la poussière. L’utilisation d’un masque est aussi vivement conseillée.

Un autre point faible du MDF est que même s’il supporte l’humidité, sa résistance à l’eau en grande quantité laisse à désirer. Il est impropre à un usage extérieur et ne doit pas par conséquent être directement en contact avec la pluie. Il constitue un terrain propice à la prolifération de champignons et termites. Si vous avez du MDF dans une pièce humide, comme la salle de bain, il est nécessaire de lui faire subir un traitement hydrofuge dans le but de l’imperméabiliser.

Alors que ses deux faces peuvent être peintes et personnalisées facilement, ses bords possèdent des caractéristiques poreuses. Dans ce cas, si vous désirez les peindre, vous devez les enduire au préalable.Bien que le matériau affiche une bonne résistance à la torsion ou aux coups, il peut s’abîmer à la suite de coups reçus dans les arêtes ou sur les bords.

Les principales caractéristiques techniques du MDF

  • Densité : densité moyenne située entre 500 et 800 kg/m3
  • Épaisseur : 3 à 50 mm
  • Résistance à la traction perpendiculaire : excellente
  • Taux d’humidité : environ 7 %
  • Stabilité dimensionnelle : excellente comparée au bois massif
  • Caractère hydrofuge : certains panneaux de MDF sont vendus hydrofuges
  • Caractère ignifuge : certains panneaux de MDF sont commercialisés ignifuges
  • Souplesse VS Rigidité : certains panneaux de MDF sont cintrables
  • Facilité de découpe : excellente

MDF : d’où provient-il ?

Les bois utilisés dans la fabrication de panneaux à fibres de densité moyenne sont des bois feuillus et résineux qui proviennent des forêts gérées durablement et qui sont écorcés et réduits en copeaux. Les MDF ne sont après tout qu’une formation de bois ayant été réduit à dessein en petits morceaux tout au long de la manufacture d’autres produits dérivés du bois.

Quel est le coût du MDF ?

Le prix d’un panneau MDF varie en fonction des caractéristiques de ce bois : épaisseur, dimension, hydrofuge ou non, ignifuge ou non, mélaminé ou non, finition, couleur… En général, le coût au m² de ce bois artificiel va de 1€ (pour un produit bas de gamme) à 27 € (pour un produit haut de gamme). Dans tous les cas, le MDF est moins coûteux que le bois massif.

Comment entretenir le MDF ?

Le nettoyage d’une pièce faite en MDF est très simple. Il suffit de la frotter avec un chiffon humide et un savon doux en quantité modérée, puis de la sécher convenablement. De l’eau chaude à laquelle on ajoute un peu de produit nettoyant suffit amplement pour venir à bout des taches éventuelles. En revanche, il ne faut pas utiliser de cire ou d’huile pour mobilier, et encore moins d’ammoniac ou de produit récurrent. Pour protéger le MDF, il est possible d’y appliquer une laque de protection pour ainsi bénéficier d’un revêtement, coloré ou non, résistant. En plus d’apporter une protection optimale à la matière, ce produit rend cette dernière encore plus facile à nettoyer. Sinon, il peut aussi être peint, lasuré ou verni. Dans tous les cas, il faut préparer minutieusement sa surface afin d’en augmenter l’adhérence.

Conclusion

Très résistant et proposant une bonne résistance à la flexion et à la tension, notamment du fait de sa composition, le MDF est en voie de devenir une alternative populaire au bois massif, mais également aux panneaux de particules. La preuve est qu’il est plébiscité aujourd’hui au sein de l’industrie du meuble et qu’il a complètement séduit les bricoleurs et décorateurs.

Malgré le fait qu’il soit sensible à l’eau et qu’il génère de la poussière au moment où on le travaille, le MDF demeure un matériau très avantageux, surtout comparé au bois massif : structure homogène, absence de fissure, de nœuds et de sens du grain, excellente maniabilité, surfaces aussi lisses qu’uniformes, vaste palette d’utilisation, facile à entretenir… D’ailleurs, il est possible de profiter de tous ces avantages à petit prix. Le MDF est beaucoup moins cher du fait qu’il est formé de bois inutilisables par la filière du bois massif.

Outre le panneau médium, il existe d’autres matières très intéressantes pour vos travaux. Pour les découvrir, n’hésitez pas à faire un tour sur nos guides matières.

Configurateur sur-mesure

Découpez vos panneaux selon vos mesures. Commandez en ligne. Recevez vos pièces à la maison sous 48h.

Lancer ma découpe
  • Fabrication 100 % Française

  • Parc machines à la pointe de la technologie

  • Accédez à des matériaux pro de qualité

  • Assistance téléphonique dédiée sur site de production

  • Solution transport adaptée à votre commande dans un délai de 15 jours

  • Paiement sécurisé 3D Secure V2